Tactique critiquée et vestiaire divisé au Barça ?

Publié le 25 Février 2014

Tactique critiquée et vestiaire divisé au Barça ?

Le revers subi samedi dernier par le FC Barcelone face à la Real Sociedad (3-1) semble avoir laissé des traces. Pour la presse espagnole, Gerardo Martino serait déjà remis en cause par plusieurs membres du vestiaire catalan ne comprenant pas les choix opérés à Anoeta.

Après la défaite concédée contre la Real Sociedad, Gerardo Martino plaidait coupable. "Nous estimions que c'était un match où nous devions rechercher davantage la profondeur et, avant la rencontre, j'ai estimé que cette profondeur, il fallait la rechercher en alignant un attaquant de plus. Cela a été probablement une très mauvaise lecture de ma part de ce dont nous avions besoin. L'adversaire a très bien joué, ils nous a été supérieur." Sur la pelouse d'Anoeta, le technicien argentin proposait ainsi un 4-3-3 avec au milieu de terrain Sergio Busquets, Andrés Iniesta et Alexandre Song, le Camerounais passant à côté de son sujet, et une attaque constituée de Pedro, Neymar et Lionel Messi, seul buteur blaugrana.

En remodelant une bonne partie du groupe qui avait quelques jours plus tôt pris le meilleur sur Manchester City en Ligue des Champions, "Tata" Martino prenait un risque immense sans réussite pour un Barça à trois points du Real Madrid. Ce lundi, plusieurs titres de la presse espagnole comme As et Sport montent au créneau en sous-entendant sans le moindre détour une rupture du vestiaire barcelonais. Concrètement, plusieurs éléments de l'effectif catalan ne comprennent tout simplement pas les choix tactiques opérés par leur entraîneur en terre basque. Sans citer de noms, Sport explique clairement que Gerardo Martino a échoué dans la mise en place d'un onze de départ physique misant sur la verticalité.

Dès mardi, le coach albiceleste prévoit de réunir toutes ses troupes afin de mettre les choses au clair. A n'en pas douter, certains ne manqueront pas de dire ce qu'ils pensent des décisions de l'ex-technicien des Newell's Old Boys. Évidemment, cette situation ne vient pas améliorer le quotidien d'un club déjà embarrassé par sa mise en examen dans le cadre du transfert estival du Brésilien Neymar, au point de devoir lâcher 9 millions d'euros au Trésor public espagnol. Lui non plus pas dans le coup face à la Real Sociedad, le prodige auriverde traverse une passe difficile. Dans les prochains jours, le Barça devra éteindre l'incendie afin de se remettre sur pied pour les échéances à venir.

(SOURCE : TOPMERCATO.COM)

Rédigé par Planète Barça

Commenter cet article