Où va Messi ?

Publié le 9 Janvier 2015

Où va Messi ?

Et si Lionel Messi quittait Barcelone ? Si cela parait assez improbable, l’idée n’est pas si saugrenue que cela du fait des tensions actuelles au sein du club catalan. Partir, mais pour aller où ?

Le joueur le plus cher du monde – son transfert a été estimé à 220 millions d’euros par la toute dernière estimation de l’Observatoire du football – va-t-il faire flamber le mercato ? Lionel Messi, quatre Ballons d’Or à son palmarès, ne se sent plus aussi bien que par le passé à Barcelone. Et ce n’est pas son altercation avec Luis Enrique, dimanche, alors qu’il reprochait à son entraîneur de ne pas l’avoir fait débuter sur le terrain de la Real Sociedad (défaite 1-0, ndlr), qui va remonter le moral de l’Argentin qui sent bien que le Barça n’est plus, actuellement, la meilleure équipe d’Europe.

Alors que son mal-être enflamme le football espagnol, tous les scénarios sont désormais permis. Vu l’emprise de Messi sur le club, le plus probable serait que Luis Enrique saute au prochain faux-pas du géant de Catalogne. Mais il ne faut pas exclure qu’à 27 ans, l’homme aux 257 buts marqués en Liga ait des envies d’ailleurs, même s’il confiait encore il y a peu qu’il se verrait bien terminer sa carrière à Barcelone. Partir, mais pour aller où ? Les clubs pouvant accueillir la star argentine se comptent sur les doigts d’une main. Car il faut une sacrée surface financière pour débourser les 250 millions d’euros fixés par la clause de son contrat courant jusqu’en 2019 et pour payer les 20 millions d’euros nets de son salaire. Seuls les deux clubs de Manchester, Chelsea, le Bayern Munich et…le Real Madrid seraient en mesure de réussir le casse du siècle. Le Paris Saint-Germain, peut-être.

Chelsea tient la corde

S’ils sont à plusieurs reprises entrés en contact avec Jorge Messi, père et agent du prodige, les dirigeants parisiens, freinés par le fair-play financier au moins jusqu’à la saison prochaine, ne se font guère d’illusion. Ceux de Manchester City ont le même problème, ce qui est évidemment très gênant au moment d’attirer un joueur dont les états d’âme ne sont peut-être que passagers. S’il a déjà déclaré que l’Italie, et surtout Milan, l’attirerait, il n’y a quasiment aucune chance de voir Messi débarquer un jour au sein d'une Serie A en retrait depuis plusieurs années. La Premier League est évidemment le championnat le plus propice pour l’accueillir, et à l’heure actuelle Chelsea tiendrait la corde. L’Argentin ne serait pas contre d’officier sous les ordres de Jose Mourinho au sein d’une équipe sur une pente bien plus ascendante que celle du Barça. Le technicien a beau avoir émis un doute sur la faisabilité d’une telle opération, les Blues ont les moyens de leurs ambitions. Et Messi, très proche de Cesc Fabregas, a affolé les rumeurs en s’abonnant récemment au compte du club londonien sur les réseaux sociaux…

Club le plus prospère d’Europe, le Bayern Munich pourrait lui aussi espérer attirer Messi. Mais, malgré la présence de Pep Guardiola et Bavière et le fait que le club allemand et le sud-américain partagent le même sponsor (Adidas) qui détient 10% du capital du club munichois selon L'Equipe, il n’est pas certain que l’Argentin ait envie de quitter l’Espagne pour l’Allemagne. L’Espagne où le Real Madrid pourrait avoir les moyens financiers de recruter "Leo". Ce qui ne manquerait pas de sel.

(SOURCE : SPORTS.FR)

Rédigé par Planète Barça

Commenter cet article