Publié le 30 Septembre 2012


FC BARCELONA, 7
CE SANT GABRIEL, 1

FC BARCELONA (7) : Sullastres, Lau, Mel, Mely, Marta Unzue, Virginia (Vicky, m.68), Alexia (Guti, m.68), Miriam, Corredera (Olga, m.57), Karol (Gemma Gili, m.57), Sonia.

CE Sant Gabriel (1): Berta, Eva, Júlia, Romero, Rocío (Cubí, m.45), Helena, Gio, Carol, Gómez, Baudet, Villa (‘Lilo’, m.45).

Arbitre : Pere Barceló Roca, carton jaune pour Cubí et Baudet.

Buts :  21’  1-0   Corredera ; 32’  2-0  Sonia ; 34’  2-1  Carol ; 35’  3-1  Sonia ; 37’  4-1  Sonia ; 60’  5-1  Alexia ; 80’  6-1  Sonia ; 82’  7-1  Guti


Rédigé par FC BARCELONA

Publié le 30 Septembre 2012


FC BARCELONA, 7
CE SANT GABRIEL, 1

FC BARCELONA (7) : Sullastres, Lau, Mel, Mely, Marta Unzue, Virginia (Vicky, m.68), Alexia (Guti, m.68), Miriam, Corredera (Olga, m.57), Karol (Gemma Gili, m.57), Sonia.

CE Sant Gabriel (1): Berta, Eva, Júlia, Romero, Rocío (Cubí, m.45), Helena, Gio, Carol, Gómez, Baudet, Villa (‘Lilo’, m.45).

Arbitre : Pere Barceló Roca, carton jaune pour Cubí et Baudet.

Buts :  21’  1-0   Corredera ; 32’  2-0  Sonia ; 34’  2-1  Carol ; 35’  3-1  Sonia ; 37’  4-1  Sonia ; 60’  5-1  Alexia ; 80’  6-1  Sonia ; 82’  7-1  Guti


Rédigé par FC BARCELONA

Publié le 30 Septembre 2012

Cristiano Ronaldo, Iker Casillas, Andrès Iniesta et Lionel Messi devrait se disputer le prochain Ballon d'Or. Soit quatre représentants des deux géants d'Espagne, le Real Madrid et le FC Barcelone.


La lutte entre le FC Barcelone et le Real Madrid est donc perpétuelle. Quatre joueurs des deux clubs rivaux semblent en effet tenir la corde pour décrocher le Graal à l'échelle individuelle pour tout footballeur : le Ballon d'Or.

La Catalogne voudrait voir Iniesta triompher... 


Et cette année, le vote s'annonce serré entre le triple tenant du titre Lionel Messi, son rival historique Cristiano Ronaldo et les deux champions d'Europe espagnols Iker Casillas et Andrès Iniesta. L'un de ces brillants joueurs devrait soulever le trophée le 7 janvier 2013 à Zurich. Et de l'autre côté des Pyrénées, le débat agite déjà le pays. Avec 50 buts inscrits en championnat la saison dernière, Lionel Messi a encore repoussé ses limites (en à t-il vraiment ?) et semble partir avec une toute petite longueur d'avance sur ses concurrents. Mais l'absence de compétition internationale avec l'Argentine, conjugué aux échecs du Barça en Liga et Ligue des Champions pourraient modifier la donne.

Si ses coéquipiers Dani Alves et Alexis Sanchez voudraient voir Messi triompher de nouveau, du côté catalan, le sens du partage est une vertu non négligée. Ainsi, beaucoup de fans des blaugranas souhaiteraient voir le talentueux mais discret Andrès Iniesta, être récompensé de sa constance au plus haut niveau depuis plusieurs saisons. Et le succès de la Roja en Ukraine au mois de juillet dernier, devrait bien aider le petit lutin du Barça dans sa quête.

... quand du côté de Madrid, "San Iker" est plutôt plébiscité.


Un peu plus au centre du pays, le son de cloche est logiquement légèrement différent. Ainsi, "San Iker" Casillas rassemble de nombreux soutiens pour ses exploits répétitifs en Liga comme lors du dernier Euro, compétition où il n'a encaissé qu'un but en six matches. L'hypothèse de voir le gardien soviétique Lev Yachine, enfin trouver un successeur au palmarès du Ballon d'Or 50 après n'a jamais paru aussi plausible. Un plébiscite qui forcément, fait du tord à son coéquipier en club Cristiano Ronaldo.


Au pays des champions du monde, le "mal-aimé" Portugais a le malheur de ne pas être Espagnol. Mais ce sont surtout les deux séances de tirs au but qui aurait pu modifier la trajectoire de sa saison qui risquent de perdre le Ballon d'Or 2008. Face au Bayern Munich, il rata un tir au but décisif en demi-finale de C1. Toujours en demi-finale, le champion d'Espagne avec les merengue n'eut même pas l'opportunité de défier... Casillas lors de l'élimination du Portugal devant l'Espagne pendant l'Euro. Deux évènements qui vont peser lourd dans la balance. Le verdict, qui est entre les mains des séléctionneurs, capitaines et journalistes des 208 associations membres de la FIFA, sera rendu le 13 janvier prochain.

(SOURCE : CHRONOFOOT.COM)

Rédigé par FC BARCELONA

Publié le 30 Septembre 2012

Cristiano Ronaldo, Iker Casillas, Andrès Iniesta et Lionel Messi devrait se disputer le prochain Ballon d'Or. Soit quatre représentants des deux géants d'Espagne, le Real Madrid et le FC Barcelone.


La lutte entre le FC Barcelone et le Real Madrid est donc perpétuelle. Quatre joueurs des deux clubs rivaux semblent en effet tenir la corde pour décrocher le Graal à l'échelle individuelle pour tout footballeur : le Ballon d'Or.

La Catalogne voudrait voir Iniesta triompher... 


Et cette année, le vote s'annonce serré entre le triple tenant du titre Lionel Messi, son rival historique Cristiano Ronaldo et les deux champions d'Europe espagnols Iker Casillas et Andrès Iniesta. L'un de ces brillants joueurs devrait soulever le trophée le 7 janvier 2013 à Zurich. Et de l'autre côté des Pyrénées, le débat agite déjà le pays. Avec 50 buts inscrits en championnat la saison dernière, Lionel Messi a encore repoussé ses limites (en à t-il vraiment ?) et semble partir avec une toute petite longueur d'avance sur ses concurrents. Mais l'absence de compétition internationale avec l'Argentine, conjugué aux échecs du Barça en Liga et Ligue des Champions pourraient modifier la donne.

Si ses coéquipiers Dani Alves et Alexis Sanchez voudraient voir Messi triompher de nouveau, du côté catalan, le sens du partage est une vertu non négligée. Ainsi, beaucoup de fans des blaugranas souhaiteraient voir le talentueux mais discret Andrès Iniesta, être récompensé de sa constance au plus haut niveau depuis plusieurs saisons. Et le succès de la Roja en Ukraine au mois de juillet dernier, devrait bien aider le petit lutin du Barça dans sa quête.

... quand du côté de Madrid, "San Iker" est plutôt plébiscité.


Un peu plus au centre du pays, le son de cloche est logiquement légèrement différent. Ainsi, "San Iker" Casillas rassemble de nombreux soutiens pour ses exploits répétitifs en Liga comme lors du dernier Euro, compétition où il n'a encaissé qu'un but en six matches. L'hypothèse de voir le gardien soviétique Lev Yachine, enfin trouver un successeur au palmarès du Ballon d'Or 50 après n'a jamais paru aussi plausible. Un plébiscite qui forcément, fait du tord à son coéquipier en club Cristiano Ronaldo.


Au pays des champions du monde, le "mal-aimé" Portugais a le malheur de ne pas être Espagnol. Mais ce sont surtout les deux séances de tirs au but qui aurait pu modifier la trajectoire de sa saison qui risquent de perdre le Ballon d'Or 2008. Face au Bayern Munich, il rata un tir au but décisif en demi-finale de C1. Toujours en demi-finale, le champion d'Espagne avec les merengue n'eut même pas l'opportunité de défier... Casillas lors de l'élimination du Portugal devant l'Espagne pendant l'Euro. Deux évènements qui vont peser lourd dans la balance. Le verdict, qui est entre les mains des séléctionneurs, capitaines et journalistes des 208 associations membres de la FIFA, sera rendu le 13 janvier prochain.

(SOURCE : CHRONOFOOT.COM)

Rédigé par FC BARCELONA

Publié le 30 Septembre 2012


Malgré tous les fantasmes qu'a pu soulever l'arrivée du prodige brésilien à Barcelone, celui-ci a indiqué dans la nuit de mercredi à jeudi qu'il n'avait pas eu vent du moindre contact avec les Blaugrana.


Ce n'est qu'un coup de frein, se diront les plus optimistes, un coup d'arrêt pour les pessimistes. Quoi qu'il en soit, dans un cas comme dans l'autre, c'est une jolie douche froide pour les fans barcelonais qui espéraient passer des nuits tranquilles et rêveuses d'ici la réalisation de ce fantasme absolu.

"Je suis un joueur de Santos" 


Neymar au Barça, ce n'est donc pas pour tout de suite. Le joueur de Santos l'a assuré dans des propos relayés par AS, après le match qui opposait son équipe à Universidad de Chile : "Je ne sais rien de tout cela, c'est à mon agent qu'il faut en parler. J'ai un contrat jusqu'en 2014 et je suis un joueur de Santos." Cela veut-il pour autant dire que le joueur de 20 ans ne rejoindra pas le Barça avant ? Les rumeurs estivales laissant entendre que la jeune star souhaitait sauver Santos de la relégation avant de prendre la route de la Catalogne dès l'hiver prochain sèment encore le trouble.

Quoiqu'il en soit, les dénégations du joueur font écho à celles exprimées par le vice-président de Santos il y a quelques jours, dans lesquelles il démentait le fait que son club eut trouvé un accord sur le transfert de sa perle. Autre raison de ne pas trop espérer du côté des supporteurs du Barça, les propos de Luis Alvaro de Oliveira, président du club de Sao Paulo, qui assurait il y a quelques jours "avoir tous les éléments en main" pour garder Neymar près de lui.

(SOURCE : CHRONOFOOT.COM)

Rédigé par FC BARCELONA

Publié le 30 Septembre 2012


Malgré tous les fantasmes qu'a pu soulever l'arrivée du prodige brésilien à Barcelone, celui-ci a indiqué dans la nuit de mercredi à jeudi qu'il n'avait pas eu vent du moindre contact avec les Blaugrana.


Ce n'est qu'un coup de frein, se diront les plus optimistes, un coup d'arrêt pour les pessimistes. Quoi qu'il en soit, dans un cas comme dans l'autre, c'est une jolie douche froide pour les fans barcelonais qui espéraient passer des nuits tranquilles et rêveuses d'ici la réalisation de ce fantasme absolu.

"Je suis un joueur de Santos" 


Neymar au Barça, ce n'est donc pas pour tout de suite. Le joueur de Santos l'a assuré dans des propos relayés par AS, après le match qui opposait son équipe à Universidad de Chile : "Je ne sais rien de tout cela, c'est à mon agent qu'il faut en parler. J'ai un contrat jusqu'en 2014 et je suis un joueur de Santos." Cela veut-il pour autant dire que le joueur de 20 ans ne rejoindra pas le Barça avant ? Les rumeurs estivales laissant entendre que la jeune star souhaitait sauver Santos de la relégation avant de prendre la route de la Catalogne dès l'hiver prochain sèment encore le trouble.

Quoiqu'il en soit, les dénégations du joueur font écho à celles exprimées par le vice-président de Santos il y a quelques jours, dans lesquelles il démentait le fait que son club eut trouvé un accord sur le transfert de sa perle. Autre raison de ne pas trop espérer du côté des supporteurs du Barça, les propos de Luis Alvaro de Oliveira, président du club de Sao Paulo, qui assurait il y a quelques jours "avoir tous les éléments en main" pour garder Neymar près de lui.

(SOURCE : CHRONOFOOT.COM)

Rédigé par FC BARCELONA

Publié le 30 Septembre 2012


FC BARCELONA, 6
CE NOIA FREIXENET, 1

FC BARCELONA (3+3) : Fernández, Ordeig, Torra (1), Panadero (2) et Álvarez (2) -cinq de départ- Gual, Miras, Julià, Reinaldo (1) et Egurrola.

CE Noia Freixenet (0+1) : Puigbí, Esteller, Del Amor, Mitjans et Feixas -cinq de départ- Farrés, Seró (1), Bargalló et Ribó.

Buts : 1-0, Panadero, min 4; 2-0, Reinaldo, min 19; 3-0, Panadero, min 21; 4-0, Álvarez, min 30; 5-0, Torra, min 38; 6-0, Álvarez, min 42,  6-1, Seró min 46.


Rédigé par FC BARCELONA

Publié le 30 Septembre 2012


FC BARCELONA, 6
CE NOIA FREIXENET, 1

FC BARCELONA (3+3) : Fernández, Ordeig, Torra (1), Panadero (2) et Álvarez (2) -cinq de départ- Gual, Miras, Julià, Reinaldo (1) et Egurrola.

CE Noia Freixenet (0+1) : Puigbí, Esteller, Del Amor, Mitjans et Feixas -cinq de départ- Farrés, Seró (1), Bargalló et Ribó.

Buts : 1-0, Panadero, min 4; 2-0, Reinaldo, min 19; 3-0, Panadero, min 21; 4-0, Álvarez, min 30; 5-0, Torra, min 38; 6-0, Álvarez, min 42,  6-1, Seró min 46.


Rédigé par FC BARCELONA