Publié le 30 Novembre 2012

Messi : Les photos secrètes de ses larmes

Perdre un titre, ce n'est pas facile tous les jours. Alors quand le FC Barcelone a échoué en Liga et en Ligue des champions, la saison dernière, le vestiaire a vécu un véritable cataclysme. Photos à l'appui.

Iniesta dépité

Vous ne les aviez -sans doute- jamais vus ainsi. Alors certes, ils ont tout gagné -de la Liga à la Ligue des champions, en passant par la Copa del Rey- pourtant les Catalans ont faim de victoires. Preuve s'il en est, ils n’ont jamais digéré l’élimination européenne contre Chelsea, l’an passé (1-0, 2-2), comme l'attestent les images ci-dessous. Messi, Iniesta et Cesc Fabregas sont quelques-uns des visages abattus après le KO en Ligue des champions, tandis que certains membres du staff tentent de remonter leur remonter le moral.

Messi : Les photos secrètes de ses larmes

Messi en larmes

Dès jeudi, le livre « Fiers de nos couleurs » permettra aux supporters de découvrir l'intimité du vestiaire catalan, grâce à des instantés du photographe officiel du club Miguel Ruiz, accompagnés de petites légendes éditées par Ricard Torquemada, journaliste à Radio Catalunya. A noter notamment la photo de Messi, visage entre les mains, juste après la perte du titre contre le Real Madrid au printemps dernier. On comprend mieux le départ canon du Barça en Liga..

(SOURCE : LE10SPORT.COM)

Messi : Les photos secrètes de ses larmes

Rédigé par Planète Barça

Publié le 30 Novembre 2012

Barça, Vilanova : "Le Real n'est pas mort"

L'entraîneur du FC Barcelone, Tito Vilanova, a assuré que même après le choc entre le Real Madrid (3e) et l'Atlético de Madrid samedi (22 heures), la formation coachée par José Mourinho ne sera pas hors-course pour la course au titre en Liga.

"Je ne donne par le Real pour mort, même s'il était à 14 ou à 16 points. Il se peut en plus qu'on puisse terminer à la journée avec 8 points d'avance, et non pas avec 14. Il faut jouer les matches", a déclaré le technicien blaugrana en conférence de presse. Samedi, à l'issue du match contre l'Athletic Bilbao, le Barça pourrait compter pas moins de 14 points d'avance sur son grand rival historique.

(Source: Topmercato.com)

Rédigé par Planète Barça

Publié le 30 Novembre 2012

Recruté à Lyon à l’été 2011 contre un chèque de 11 millions d’euros, Miralem Pjanic ne fait pas figure d’incontournable pour le nouvel entraineur de la Roma Zdenek Zeman, qui l’utilise avec parcimonie (8 apparitions dont 5 titularisations).

Il n’en fallait pas davantage pour relancer la rumeur d’un départ de l’international bosnien qui plairait beaucoup à l’entraîneur du Barça Tito Vilanova, selon la Gazzetta dello Sport. Il en coûtera aux Catalans la modique somme de 15 millions d’euros pour convaincre la Louve de le laisser filer.

(Source : Footmercato.net)

Rédigé par Planète Barça

Publié le 30 Novembre 2012

Messi, l'unique

Triple tenant du titre (2009, 2010, 2011), Lionel Messi fait partie des trois finalistes du FIFA Ballon d'Or 2012. Étincelant ces douze derniers mois, l'Argentin peut inscrire pour la quatrième fois d'affilée son nom au palmarès de la plus prestigieuse des récompenses individuelles.

Lionel Messi en route pour un quadruplé ? Sacré en 2009, 2010 et 2011, l'Argentin du FC Barcelone fait tout plus vite que les autres avec toujours moins d'espaces autour de lui. Démarrer, accélérer, dribbler, enchaîner, s'adapter, effacer... El Pulga (la puce) est tout simplement unique. Mais pas seulement. Âgé de vingt-cinq ans et détenteur d'un palmarès déjà très fourni, Leo continue de jouer comme s'il était encore dans la cour d'école avec la même fraîcheur, la même insouciance et la même générosité.

«Je veux bien attendre 2014...»

Souvent considéré comme un génie, Lionel Messi refuse de se mettre en avant et préfère louer les qualités de ses coéquipiers, voire parfois de ses adversaires. Pour preuve, quand France Football lui parle de la course au FIFA Ballon d'Or 2012 (FF du mardi 30 octobre), l'Argentin reste humble et se dit même prêt à patienter une année de plus pour un quatrième sacre : «J'ai déjà connu le bonheur de le recevoir trois fois de suite, c'est énorme, incroyable. Il arrivera une année où je ne l'aurai pas. Maintenant, je veux bien attendre 2014 pour gagner le quatrième... Ça voudrait dire que l'Argentine est championne du monde.»

(SOURCE : FRANCEFOOTBALL.FR)

Rédigé par Planète Barça

Publié le 30 Novembre 2012

Iniesta, l'altruiste

Quatrième en 2009 et 2011, deuxième en 2010, Andres Iniesta est toujours placé dans la course au Ballon d'Or. Mais pas encore gagnant. Cette année, le milieu offensif du Barça s'imaginerait bien remporter le trophée et succéder à Luiz Suarez, dernier Espagnol à avoir remporté la plus prestigieuse des récompenses individuelles (1960).

A l'instar de son partenaire de club Messi, Andrés Iniesta ne paye pas de mine, mais il est ce qui se fait de mieux à son poste. Cette année, le milieu de terrain de 28 ans - seul joueur non sacré du trio magique en lice pour décrocher le FIFA Ballon d'Or 2012 - a encore enchanté la planète football par son art de la passe (il effectue 2075 passes moyenne par saison alors que la moyenne générale est de 658), par sa perception unique du jeu et son incomparable toucher de balle. Esthète mais pas seulement, il a su porter sa sélection au sommet de la hiérarchie. Couronné meilleur joueur de l'Euro et de la saison par l'UEFA, Iniesta a été essentiel dans le sacre continental de l'Espagne.

Lui aussi est indispensable

Lionel Messi l'Argentin et Cristiano Ronaldo le Portugais, eux, n'ont pas encore réussi à porter leur équipe nationale respective vers un triomphe international. Un argument en or massif pour récompenser Iniesta ? Certes, sa saison a encore été faste mais le joueur formé à la Masia a connu plusieurs pépins physiques. Et son coup de moins bien a d'ailleurs pesé lourd dans la perte du titre de champion d'Espagne par le Barça. Si certains l'oublient parfois, Andres Iniesta, au même titre qu'un Lionel Messi, est indispensable au(x) succès barcelonais. Car il est tout simplement précis, précieux et il joue juste. Comme un artiste.

(SOURCE : FRANCEFOOTBALL.FR)

Rédigé par Planète Barça

Publié le 30 Novembre 2012

Ronaldo : «Messi est un cran au-dessus»

Interrogé lors de la cérémonie de désignation des trois joueurs nommés au FIFA Ballon d'Or 2012, le Brésilien Ronaldo a exprimé son avis sur le trio retenu (Lionel Messi, Cristiano Ronaldo et Andrés Iniesta) : «Tôt ou tard, Cristiano Ronaldo remportera le Ballon d'Or, c'est un joueur fantastique mais je crois que Messi est un cran au-dessus,» a expliqué le double vainqueur du Ballon d'Or France Football (1997 et 2002).

Concernant Andrés Iniesta, le Brésilien estime que malgré son indéniable talent, il ne boxe pas dans la même catégorie que les deux autres joueurs retenus : «Messi et Cristiano Ronaldo sont vraiment les deux seuls en compétition. A mon époque, c'était entre moi, Zidane, Figo, Ronaldinho, Beckham, etc, il y avait une liste de dix meilleurs joueurs probables.»

(SOURCE : FRANCEFOOTBALL.FR)

Rédigé par Planète Barça

Publié le 30 Novembre 2012

Habitués au podium du Ballon d'Or FIFA. / Acostumbrados al podio del FIFA Balón de Oro. / Acostumats al podi de la FIFA Pilota d'Or. / Eight years of Ballon d’Or dominance.

Habitués au podium du Ballon d'Or FIFA.

Depuis 2004, le Barça a toujours eu un représentant sur le podium du Ballon d'Or, sauf en 2006, lorsqu'il a gagné la Ligue des Champions.

Acostumbrados al podio del FIFA Balón de Oro.

Desde 2004, el Balón de Oro ha tenido una siempre representación barcelonista en su podio, a excepción del año 2006, en el que el equipo ganó la Liga de Campeones.

Acostumats al podi de la FIFA Pilota d'Or.

Des del 2004, la Pilota d'Or ha tingut sempre representació barcelonista al seu podi, excepte l'any 2006 en què l'equip va guanyar la Lliga de Campions.

Eight years of Ballon d’Or dominance.

Since 2004, the highest individual award in football has featured many Barça players among the finalists.

Rédigé par Planète Barça

Publié le 30 Novembre 2012

Futsal : FC BARCELONA Alusport - Inter Movistar 3-0 (1-0). Liga LNFS. 7ème journée.

FC BARCELONA ALUSPORT, 3

INTER MOVISTAR, 0

FC BARCELONA Alusport : Cristian, Ari, Saad, Lozano, Wilde -cinq de départ- Aicardo, Lin, Igor, E.Martel, Gabriel.

Inter Movistar : Juanjo, Bateria, Ortiz, Rafael, Betao –cinq de départ- Álvaro, Pola, Rivillos, Eka, Matamoros.

Buts : 1-0, Saad (1’); 2-0, Lozano (32’); 3-0 Ari (38’).

Arbitres : Alonso Montesinos et Martínez Flores.

Palais des Sports : Palau Blaugrana devant 3 572 spectateurs.

Futsal : FC BARCELONA Alusport - Inter Movistar 3-0 (1-0). Liga LNFS. 7ème journée.

Rédigé par Planète Barça